« Plutôt que de rétablir des barrières avec nos voisins, renforçons les frontières de l’Union européenne »

http://www.dailymotion.com/video/xpe6lt

Face aux attaques des autres candidats auxquelles elle est confrontée, François Bayrou a pris la défense de l’Europe, lundi 12 mars au micro de RTL.

Le candidat à la présidence de la République a réaffirmé son hostilité complète à toute idée d’une sortie de la zone euro. « La proposition de sortir de l’euro va amener notre pays à la misère », a-t-il rappelé en rejetant également l’idée d’une sortie de l’espace Schengen évoquée ce week-end par le candidat Nicolas Sarkozy. « Il faut améliorer Schengen, mais qui peut croire que l’on peut remettre les postes de frontières en place ? »

Insinuer une sortie de Schengen, « c’est fait pour faire plaisir à ce qu’il croit être une partie de la population française », a-t-il estimé. Nicolas Sarkozy a abordé cette question, qui concerne « des sujets importants », comme des « sujets de diversion », a-t-il insisté. « Ce n’est pas en agitant l’idée que l’on pourrait rétablir les postes frontières que l’on va s’en sortir, parce que l’on ne le fera pas. On dirait que Nicolas Sarkozy a mis dix ans pour s’apercevoir qu’il y avait des problèmes vitaux et cruciaux », a dénoncé François Bayrou.

Pour le candidat à la présidence de la République, il y a « en revanche une chose à faire qui est vitale, c’est le contrôle aux frontières extérieures » de l’Union européenne, par un renforcement de Frontex, l’Agence européenne chargée de la surveillance des frontières.

« Nicolas Sarkozy et François Hollande ne disent pas mot des sujets essentiels »

Selon le député des Pyrénées-Atlantiques, Nicolas Sarkozy et François Hollande choisissent des « sujets de diversion » dans la campagne électorale. Cette campagne « n’est pas bonne parce qu’il y a une espèce d’omerta organisée pour que les électeurs n’entendent pas parler des questions vitales de leur avenir, de la dette, des déficits, du chômage, de l’appauvrissement du pays qui se traduit par l’appauvrissement des familles », a-t-il souligné. « De tout cela, on ne dit pas un mot », a-t-il ajouté.

« Je n’ai jamais cru à la TVA sociale, qui n’a rien de sociale », a-t-il pointé en abordant les questions de fiscalité. Il a été tout aussi sévère concernant les mesures fiscales proposées par François Hollande auxquelles il oppose « une tranche à 45 % contre l’actuelle qui est à 41 % ». Pour le député des Pyrénées-Atlantiques, le rééquilibrage des finances de l’État passera par la non-augmentation des dépenses publiques : « il ne faudra pas dépenser un euro de plus pendant deux ans pour lutter contre le déficit ».

François Bayrou est également revenu sur la question de l’homoparentalité : « Je n’aime pas qu’on parle d’homoparentalité avec mépris », a-t-il affirmé avant de mettre en avant le fait qu’en France « une femme ou un homme célibataire peut très bien adopter ». « Je suis pour l’égalité des droits et des devoirs pour les couples homosexuels », a-t-il souligné, tout en rappelant sa volonté de mettre en place « une union civile » qui serait célébrée en mairie.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Nation. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à « Plutôt que de rétablir des barrières avec nos voisins, renforçons les frontières de l’Union européenne »

  1. Daniel dit :

    My wife and i felt quite satisfied when Michael mangaed to carry out his survey from the ideas he received out of the web site. It’s not at all simplistic just to always be giving freely guidance which usually people could have been trying to sell. We really grasp we need the blog owner to thank because of that. The entire explanations you’ve made, the straightforward web site navigation, the relationships you help to engender it’s mostly sensational, and it’s facilitating our son and our family consider that the subject matter is excellent, which is certainly particularly essential. Many thanks for all!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *