« Pourquoi j’y crois »

Entretien exclusif

 

Notre déficit est de 100 mille millions d’euros par an. Alors, pour retrouver l’équilibre, nous allons économiser 50 mille millions et créer 50 mille millions de recettes nouvelles.

Les dépenses publiques, elles, sont actuellement de 1100 mille millions d’euros par an. Oui , c’est énorme mais économiser 50 milliards c’est réduire le fonctionnement de l’Etat de seulement 5%. C’est possible! Quelle famille n’a pas eu ce genre d’économies à réaliser?

En ce qui concerne les recettes, l’Etat engrange 1000 milliards d’euros de recettes. Trouver 50 milliards d’euros en nouvelles recettes, c’est tout aussi réalisable! Notamment, en créant deux nouvelles tranches d’imposition, avec la taxe sur les transactions financières qui peut aussi servir à baisser le coût du travail (les charges patronales), nous créerons ces nouvelles recettes, en attendant de relancer la croissance en réindustrialisant la France.

Dans les années 80, alors que le parti socialiste était au pouvoir, nous avons abdiqué nos valeurs européennes au profit du modèle financier anglo-saxon. Et la fameuse rupture de Nicolas Sarkozy a confirmé cette voie.

Il faut aider l’innovation, aider les entreprises à reconquerir les produits pour reconquérir la production.

Voilà le socle de mon programme économique.

François Bayrou

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Nation. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à « Pourquoi j’y crois »

  1. Belen dit :

    What a great blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *